Osteourgence
Osteopathie : Pour Qui

Ostéopathie et nourrisson

Chaque naissance devrait être suivie d'un examen ostéopathique attentif.

L'accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long ou trop court, il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes. Difficile, il nécessite parfois l'emploi de spatules, ventouses ou forceps, qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Souvent, les nouveaux nés naissent avec la tête un peu déformée, le crâne en obus, un œil plus fermé que l'autre, une oreille plus en avant que l'autre, le nez un peu écrasé… Les parents s'entendent dire que cela se remettra tout seul… Apparemment oui, mais l'équilibre crânien est rompu et il y a une dysfonction qui relève d'une traitement ostéopathique.

Quand consulter ?
- quand l'accouchement s'est effectué sous péridurale
- quand le travail a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux heures)
- en cas de grossesse gémellaire
- quand la présentation s'est faite par la siège, par la face ou par le front
- quand on a tiré trop fort sur la tête
- quand le cordon s'est enroulé autour du cou
- quand il y a eu prématurité (le crâne est plus fragile)
- quand on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l'expulsion
- quand on a utilisé les forceps, la ventouse
- en cas de césarienne
- en cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé.

Apprendre à observer son bébé et consulter quand :
- il se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée
- le bébé est crispé avec les bras ou les mains raides
- il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements
- il est atone et a du mal à tenir sa tête
- il pleure tout le temps
- il dort très peu
- il régurgite
- il ne digère pas et il est agité après la tétée
- il a du mal ou met un temps infini à téter
- il use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique
- il est tombé de la table à langer (même si les radios du crâne n'ont montré aucune lésion)
- il a une mauvaise position des hanches, des pieds
- il met toujours un bras en arrière
- il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté
- il louche de façon permanente
- il a des otites et des bronchites à répétition, il a une respiration bruyante.
- il se cambre en arrière quand on le prend ou quand on lui donne la tétée
- le bébé est crispé avec les bras ou les mains raides
- il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements
- il est atone et a du mal à tenir sa tête- il pleure tout le temps
- il dort très peu
- il régurgite
- il ne digère pas et il est agité après la tétée
- il a du mal ou met un temps infini à téter
- il use ses cheveux derrière la tête de façon asymétrique
- il est tombé de la table à langer (même si les radios du crâne n'ont montré aucune lésion)
- il a une mauvaise position des hanches, des pieds
- il met toujours un bras en arrière
- il tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté
- il louche de façon permanente
- il a des otites et des bronchites à répétition, il a une respiration bruyante.

Ostéopathie et scolarité

L'enfant décrit à l'école comme “ne tenant pas en place, rêveur, manquant de concentration, dyslexique…” trouvera une aide certaine dans le traitement ostéopathique. Ce suivi lui permettra de se détendre, de mieux se concentrer et d'être ainsi plus attentif. Les enfants sont particulièrement réceptifs et sensibles au confort apporté par le traitement. Les difficultés scolaires seront d'autant plus améliorées que le traitement sera précoce.

Ostéopathie et colonne vertébrale
Les troubles de la statique chez l'enfant (scoliose, lordose, cyphose) sont le signe d'une mauvaise adaptation du corps. Les causes, qui peuvent être viscérales, traumatiques, crâniennes, seront déterminées par un diagnostic ostéopathique spécifique. Des techniques de correction adaptées amélioreront ces troubles vertébraux. La collaboration avec d'autres professions de santé est parfois nécessaire.

Ostéopathie et orthodontie
A l'heure actuelle, on pose de plus en plus d'appareils dentaires et de nombreux orthodontistes travaillent en collaboration avec les ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l'enfant.
L'appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour faire levier sur la mâchoire et les dents.
Ces contraintes peuvent provoquer :
- maux de tête, maux de dos.
- vertiges.
- troubles visuels.
- difficultés de concentration.
- modification de l'humeur.

Ostéopathie et accident de voiture

Névralgies, sciatiques, lombalgies, maux de tête, insomnies… sont peut être les séquelles tardives d'un ancien accident de voiture. Même si aucune lésion n'est apparente aux examens radiologiques, même si le traumatisme qualifié de “coup du lapin” a été modéré, l'onde de choc reste "inscrite" dans le corps de l'accidenté et occasionne troubles et douleurs.

Que se passe-t-il lors d'un accident ?
Le conducteur et les passagers sont maintenus par leur ceinture de sécurité qui croise le thorax au niveau du sternum et fixe les deux os latéraux du bassin sur le siège. Lors du choc, des pressions vont s'exercer sur ces zones. La tête part violemment en avant, entraînant dans son mouvement toute la colonne vertébrale et le sacrum (os du milieu du bassin). Le corps est ainsi soumis à une importante force d'inertie qui dépasse ses capacités d'absorption. Certaines structures se trouvent alors en conflit les unes avec les autres, provoquant symptômes et douleurs (parfois à retardement).

Crâne et bassin sont liés anatomiquement
La dure-mère, membrane méningée qui tapisse la boîte crânienne, se prolonge comme un tube dans la colonne vertébrale et s'attache solidement sur le sacrum tout en bas. C'est à cause de ce rapport anatomique particulier qu'un choc sur le sacrum peut entraîner des problèmes crâniens à distance.
De même un choc sur la tête peut provoquer des douleurs lombaires. Ce lien dure-mérien est spécifiquement travaillé par l'ostéopathe.

Quand consulter ?
- Après tout type d'accident.
- Même en l'absence de signes radiologiques “objectifs”, la peur, l'émotion ont pu suffire à bloquer la respiration, gêner le fonctionnement du diaphragme thoracique et entraîner des compensations douloureuses. L'ostéopathe, par la palpation fine, retrouve “la cause de la cause”.
- Dans tous les cas où il y a eu traumatisme crânien avec ou sans perte de connaissance (après consultation en service spécialisé).
- Dans les cas de douleurs vertébrales, cervicales, dorsales ou lombaires.
- En cas de perte de mémoire, troubles de la vue, de l'audition, de l'olfaction, insomnies, vertiges.
- En cas de contusions ou de séquelles de fractures.

Les adultes :

Les motifs de consultations sont en général les douleurs ostéo-articulaires (lumbago sciatique, entorses)

L'ostéopathie est également très efficace pour les pathologies fonctionnelles digestives (constipation, ballonnement, diarrhée), gynécologiques (douleurs de règles douleurs aux rapports) et les affections crânienne (migraine, pathologie ORL chroniques).

Les techniques utilisées par l'ostéopathe seront adaptées à l'âge et à l'état des structures articulaires du patient.

Chez les personnes âgées, l'ostéopathe soulage généralement les douleurs chroniques liées à l'arthrose et à la sédentarité.

L'ostéopathe s'attardera également à faire un bilan complet du système digestif (troubles du transit, douleur, ballonnement, digestion difficile…).

Pour le traitement mécanique des microtraumatismes et traumatismes subis aux entraînements ou lors de compétitions :

- L'excès d'activité sur une articulation mécaniquement instable peut engendrer une fatigue et une inflammation des tendons ou de l'articulation elle-même.
- suite à une blessure mal soignée, le corps va compenser. De nouvelles douleurs vont apparaître.
- en cas de chute également, de douleurs articulaires, tennis elbow, pubalgies, mauvaise récupération. L'ostéopathe pourra y remédier en traitant tout d'abord la blessure initiale ainsi que les déséquilibres créés par compensation. Par exemple: une entorse de cheville mal soignée entraîne une cheville instable provoquant des déséquilibres du genou, de la hanche, du bassin, voir même du dos.
- pour la prévention des grosses blessures pouvant entraîner un arrêt prolongé de l'activité sportive. Une consultation est conseillée avant une compétition importante pour prévenir toute possibilité de blessures ou de contre performances.
- traitement de différents symptômes : de la simple contracture à la douleur invalidante empêchant le bon déroulement d'un entraînement et limitant les performances.